La maison de Balzac

“Quand nous avons fait quelques pas dans la vie, nous connaissons la secrète influence exercée par les lieux sur les dispositions de l’âme.”

Balzac, L’enfant maudit, Paris, 1837.

 

La Maison de Balzac et les paradoxes du musée littéraire par Judith Meyer-Petit, conservatrice honoraire à la Maison de Balzac : c’est ici.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search