Arnaud Cathrine, Je ne retrouve personne

Retour à Villerville.

Aurélien doit s’occuper de la vente de la maison familiale. Une nuit en Normandie, ce n’est pas si long. Mais son séjour se prolonge et la mémoire des lieux l’invite à passer plus de temps que prévu là où il pensait ses souvenirs enfuis.

Un beau roman sur la maison de famille,  fantômes et souvenirs d’enfance entremêlés.

Arnaud Cathrine, Je ne retrouve personne, Paris, Gallimard, coll. “Folio”, 2013.

Lire un extrait ici


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search