De l’oeuvre au lieu : la maison d’écrivain pour passerelle

Une maison d’écrivain est avant tout un lieu de mémoire, un lieu de conservation et de préservation, mais aussi un lieu de valorisation du patrimoine littéraire qui peut contribuer à renforcer l’image et l’identité territoriale et développer le tourisme culturel. Ces maisons d’écrivain nous interrogent à plusieurs titres : dans leur rapport à l’espace, ainsi que dans leur rencontre avec des pratiques touristiques diversifiées et en pleine évolution. Nous cherchons à savoir si ces maisons peuvent constituer une passerelle vers les territoires, en particulier s’agissant de territoires ruraux marqués par un tourisme diffus.
Une étude statistique, à l’échelle du territoire français, permet d’articuler maison et tourisme au moyen d’une typologie qualifiant ces lieux polymorphes. Ensuite, grâce à l’observation d’éléments complémentaires sur des maisons représentatives de chaque profil-type, nous constatons qu’elles cultivent des formes d’ancrage territorial et constituent des portes d’entrée sur le territoire selon des modalités variables, limitées par les représentations et les pratiques des visiteurs eux-mêmes.
La suite est ici.

Pour citer cet article :

Aurore Bonniot-Mirloup et Hélène Blasquiet, « De l’œuvre aux lieux : la maison d’écrivain pour passerelle (France) », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], Articles, mis en ligne le 19 septembre 2016, consulté le 22 septembre 2016. URL : http://tem.revues.org/3722


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search