Catégorie : Lieux-souvenir

0

Photographier la mémoire des lieux

Jean-Paul Cieutat a saisi la mémoire des lieux dans une vieille maison du Rouergue (à Villefranche exactement), juste avant qu’elle ne soit livrée aux architectes pour rénovation et métamorphose en centre culturel.   Rénovation ? ou perte de mémoire ? A voir… Et en passant, voir aussi le site perso...

0

L’architecture et la disparition

Le thème de disparition évoque spontanément le souvenir d’événements tragiques, de catastrophes naturelles, de faits de guerre ou d’opérations concertées ayant détruit des édifices et monuments, des villes et villages, éradiqué des quartiers ou campements de fortune pour en déloger les habitants. Les cahiers thématiques (n°16) consacrent un dossier passionnant...

0

Balzac, architecte d’intérieurs

Balzac, architecte d’intérieurs On peut voir dans les intérieurs de La Comédie humaine autant de signes extérieurs de la vie publique ou privée, splendide ou sordide, élégante ou rampante, de ses personnages aux cent visages. Architectures anciennes ou nouvellement édifiées, décors intérieurs et ameublements contribuent aussi bien à la définition des personnalités que les...

0

Mémoires douloureuses de la Shoah

Retour réflexif sur la construction d’un objet géographique mémoriel par Dominique Chevalier L’auteur propose ici un retour réflexif sur la construction intellectuelle d’un objet géographique mémoriel (la Shoah) comme objet spatial : il s’agit donc de raconter la genèse, montrer les références et les enjeux  mobilisés dans la discipline, voir dans...

0

De l’oeuvre au lieu : la maison d’écrivain pour passerelle

Une maison d’écrivain est avant tout un lieu de mémoire, un lieu de conservation et de préservation, mais aussi un lieu de valorisation du patrimoine littéraire qui peut contribuer à renforcer l’image et l’identité territoriale et développer le tourisme culturel. Ces maisons d’écrivain nous interrogent à plusieurs titres : dans...

0

Duras, toujours…

« C’est très rare que je me promène dans mon jardin, à la campagne, ou ici, sur la plage, sans que je revive certaines choses très, enfin, incommensurablement lointaines. Ça m’arrive par bouffées comme ça. Et je me dis que ce sont les lieux qui la recèlent, cette mémoire… que si...